Balade à vélo

DEUX ROUES ET DES DIZAINES DE POSSIBILITÉS

Pour une expérience à son rythme, la balade à vélo est idéale. Le Sud Val de Loire n’est pas en reste : au-delà du parcours balisé en bord de Cher, d’un château à l’autre, de nombreux circuits sont possibles pour explorer les richesses naturelles et patrimoniales qui nous entourent. En mode sportif ou sur une note familiale, le deux-roues a l’avantage d’associer grand bol d’air et belles découvertes. Manuel, le sportif, ou Anne et Julien en famille : tous ces cyclistes croisés sur les voies cyclables cet été ont vécu des expériences différentes et enrichissantes.

Anne et Julien en famille

« Avec nos deux enfants de 9 et 14 ans, nous avons l’habitude de faire des vacances au grand air, pour nous changer de notre rythme de vie parisien. Nous avons donc posé nos valises pour deux semaines à Saint-Georges-sur-Cher près de Chenonceau et de Civray-de-Touraine où nous avions repéré des loueurs de vélo et trouvé un gîte charmant, à la campagne. Cela nous a permis d’alterner entre les journées de balades en deux-roues, et de petites excursions en voiture, pour permettre aux enfants de se reposer un peu ».

 

L’histoire au fil de l’eau

Julien nous en dit plus : « on a commencé par aller de Montrichard à Chenonceau (le circuit 48, de 18km) : un vrai voyage à travers l’histoire ! La découverte de la vieille ville de Montrichard a été très intéressante, y compris pour Léo et Matéo, qui se sont pris pour des chevaliers. Avec le parcours sur les pistes cyclables au bord du Cher, nous avons profité de la fraîcheur des rives, en nous laissant guider par les balises, faciles à suivre. On est parfois en pleine nature, c’est très sympa… jusqu’à l’arrivée au château de Chenonceau, qui nous a tous épatés ! ».

 

Le Cher et son histoire

Après cette première sortie, pas question de s’arrêter ! « Nous avons voulu explorer un peu plus l’histoire locale de la région. La boucle 18 conseillée par l’office de tourisme nous a donc emmenés dans des villages, où nous avons découvert les écluses sur le Cher, les moulins, les vignobles… Et au retour à Montrichard nous étions bien contents de profiter de la plage au bord du Cher, “après l’effort le réconfort” comme on dit ! ».

Et pour leur dernière excursion, Anne et Julien ont emmené les enfants dans un nouveau périple : « Le circuit de 30km entre l’abbaye d’Aiguevives et le château de Montpoupon était notre plus longue balade. Quelques petites côtes et belles descentes sur la route, et un bon mélange de paysages : le château et l’abbaye avec de la grande Histoire, et aussi des moulins, des vignobles et des forêts à traverser. La boucle était bouclée » pour notre famille de parisiens.

Pour les sportifs, balades à la carte

Aux beaux jours, Manuel va « tous les jours à vélo de Montlouis-sur-Loire à Montrichard, c’est mon trajet pour aller travailler. Mais j’alterne les itinéraires, et pas forcément sur des voies vertes ou cyclables : l’avantage du secteur c’est qu’on a beaucoup de petites départementales assez tranquilles, où les automobilistes font attention aux cyclistes. Parfait pour les gens comme moi qui veulent varier les plaisirs ! Comme je suis un mordu de vélo, le week-end je prends souvent le VTT pour des randos en pleine nature, en forêt de Montrichard. Et j’ai hâte que la future voie verte “Cœur de France à vélo” soit ouverte avec son chemin de halage bordant la vallée du Cher et le canal de Berry ! ».