Expérience

Un petit tour chez une vigneronne

Le Sud Val de Loire est en plein cœur de l’AOC Touraine et de deux de ses dénominations locales (Touraine Chenonceaux et Touraine Oisly) et de l’AOC Valençay. C’est aussi ce qui en fait une destination à part : au fil des balades, on peut faire des haltes chez les nombreux vignerons qui jalonnent et dessinent à leur manière le territoire, pour des dégustations et des rencontres uniques ! Laurent et Stéphanie, amateurs de vins originaires du bordelais, sont venus passer un séjour avec les parents de Laurent, afin de découvrir les vins de Loire dont on entend parler de plus en plus… Ils nous racontent leur visite du Domaine de la Méchinière, chez Valérie Forgues.

Le bonheur au bout du chemin

«C’est toujours un plaisir d’emprunter ces petites routes étroites qui serpentent dans des coteaux verdoyants et se terminent par une cour de ferme : on se dit «ça y est, c’est là !», on coupe le moteur et on descend de voiture. D’abord, ce silence, ce calme et l’excitation de se dire qu’on va rencontrer la personne qui fait vivre un tel endroit, et fait sortir de ces terres, chaque année, des petits trésors en bouteilles !»

Petit vignoble, mais grand choix de cépages

« On a choisi ce domaine pour son label « Bienvenue à la Ferme », un réseau de vente directe de produits locaux par les producteurs. Et on aime bien les petits vignobles : celui-ci ne fait que 15 hectares, mais Valérie Forgues travaille 7 cépages différents (Orbois, Chenin, Sauvignon, Pineau d’Aunis, Gamay, Cabernet franc et Côt). On trouve donc notamment ce fameux Orbois qui n’existe quasiment que dans le Loir et Cher. On s’est tout de suite senti bien chez elle, même si elle dit que la terre ne lui appartient pas, qu’elle n’en est que la gardienne pour quelques années.»

Un univers viticole à part

«On s’est installé dans sa salle de dégustation très chaleureuse et on a dégusté ses différents vins qui sont pour la plupart labellisés bio. Les étiquettes sont belles et les noms de vins de la Méchinière racontent des histoires : Glasting, pineaux mêlés, saignées de baies, Icône… À nous quatre, on est reparti avec au moins une bouteille de toute sa gamme : impossible de faire autrement, ces vins ont chacun leur personnalité et leur charme !»

Parcours d’une aventurière

«Valérie Forgues est née à Dunkerque, puis elle a fait des études en agriculture à Tours et Angers. Elle nous a raconté que ça a été un choc familial car sa famille n’est pas issue du monde agricole. Ensuite elle a travaillé dans l’agroalimentaire, a fait un mémoire aux USA, puis elle est partie vivre en Allemagne. Elle n’est rentrée en France qu’en 1996 et l’année suivante elle a repris ce domaine.»

Un domaine très «nature»

«Valérie travaille depuis plusieurs années avec la Ligue de Protection des Oiseaux et ensemble ils ont conçu un petit parcours pour observer des espèces jusqu’au bord du Cher, dans le bois, les champs et les vignes. Comme on avait un peu de temps devant nous, on en a profité pour se promener et c’était vraiment chouette. On a même aperçu un renard ! Valérie organise aussi un pique-nique des vignerons et un autre avec des contes, on s’est promis de revenir faire ça.»