Expérience

Au pays de la Chine

et des bonnes affaires

Pour une balade pas comme les autres, nombreux sont les habitants de la région et les touristes de passage qui visitent les brocantes et vide-greniers organisés chaque week-end par les associations et professionnels du Loir-et-Cher. En compagnie de chineurs de tous âges, tour d’horizon des bonnes occasions !

 

Les rois de la brocante

Chaque 1er mai, Julien et Magali, 35 ans tous les deux, sont au domaine de Chambord pour la traditionnelle brocante annuelle. « On vient tous les ans depuis une dizaine d’années. La brocante de Chambord, le 1er mai, c’est devenu une tradition ! On se lève tôt pour faire le trajet depuis Châteaudun où on habite, afin d’arriver vers 6h du matin sur place. On voit le lever du soleil sur le château, et surtout on trouve les meilleures affaires, avant l’arrivée des badauds, vers 9h ou 10h du matin. Et on n’est jamais déçus : il y a plusieurs centaines de brocanteurs professionnels, qui viennent de toute la France. Beaucoup sont spécialisés : des vieilles enseignes de boutiques, des meubles anciens, de la vaisselle de Baccarat ou de Limoges… Même quand les gens viennent juste pour regarder, je crois qu’ils ressortent impressionnés ! Notre petit plaisir à nous, c’est manger les frites du comité des fêtes après la balade, en regardant le château. On ne s’en lasse pas ! ».

Une activité possible toute l’année

Gisèle, 67 ans, a ses habitudes : « Les brocantes, les vide-greniers, c’est un peu notre sortie du dimanche. On habite à côté de Blois, mais on n’hésite pas à se déplacer sur tout le département, pour ne rien louper. Et chaque week-end il y a au moins un vide-greniers ou une bourse aux vêtements, et même souvent plusieurs en même temps dans différents villages… ça nous remplit bien la journée ! Mon mari et moi on a une préférence pour les brocantes un peu “généralistes”, où on trouve un peu de tout. Mais je ne dis pas non à une bourse aux livres ou à une vente spéciale puériculture, pour acheter des jouets pour les petits-enfants. En fonction des week-ends ça nous permet aussi de varier les plaisirs ».