© Laure GREGOIRE

Château royal d'Amboise

Palais des rois de France à la Renaissance, lieu de sépulture de Léonard de Vinci, le château royal d’Amboise est l’un des plus beaux panoramas du Val de Loire.

Le château au fil des siècles

Dès l’époque du néolithique,

le promontoire des Châteliers est fortifié. Le site offre une défense naturelle grâce à son surplomb de 40 mètres et représente un poste d’observation idéal. César lui-même est conquis par l’oppidum (ville fortifiée) d’Amboise. Le château connaîtra les jours les plus fastueux de son histoire sous les règnes de Louis XI, Charles VIII et François Ier.

Au XVè siècle,

le roi Louis XI fait construire un nouveau logis et un oratoire, appuyé contre le mur d’enceinte au sud mais le château d’Amboise ne connaîtra sa phase majeure de construction que sous le règne de son fils Charles VIII, dont la majeure partie des constructions du château subsistent encore aujourdhui. Il transforme l’ancienne place forte en palais gothique, il entreprend donc la construction de deux logis d’apparat ainsi que deux tours cavalières, où les chevaux et les attelages peuvent rejoindre de la ville, les terrasses du château.

Charles VIII construit également une chapelle, la Chapelle Saint-Hubert, à l’emplacement même de l’oratoire, édifié quelques années auparavant par son père. Pour divertir son épouse Anne de Bretagne de la tristesse d’un enfant encore mort-né, Charles VIII lui propose d’assister à une partie de jeu de paume. Pour s’y rendre, le couple royal emprunte la galerie Hacquelebac, mais dans la précipitation, le roi se heurte violemment la tête sur le linteau en pierre d’une porte basse. Il meurt 9 heures plus tard au château d’Amboise, château qu’il affectionnait particulièrement depuis son enfance. Mort sans héritier pour le trône, Charles VIII cède sa place à son cousin Louis XII qui poursuit les travaux à Amboise et fait achever la Tour Heurtault près du logis de son prédécesseur.

Du XVIè siècle à la Révolution de 1848

François Ier devient roi en 1515 et entame des travaux d’embellissement dans le château d’Amboise. Il réhausse l’aile Louis XII et fait décorer les lucarnes selon la mode italienne dont il s’inspirera tout au long de son règne. Au XVIIè siècle, Louis XIII ordonne la construction de nouvelles défenses en raison de la position stratégique du Château d’Amboise. Un siècle plus tard, la Couronne cède le château à Louis-Jean-Marie de Bourbon, petit-fils de Louis XIV en 1786. Il procède à la destruction des colonnes et au cloisonnement de la Grande Salle. Il fait également aménager une salle à manger panoramique sur la Tour des Minimes. Au XIXè siècle, le Sénateur Roger Ducros ordonne dès 1806, la destruction des bâtiments en ruines ou inutiles, il fait abattre l’aile Henri II et la Collégiale Saint-Florentin, édifié au XIè siècle, ainsi que la maison canoniale.
Pendant la Révolution de 1848, le Château d’Amboise devient une nouvelle fois un centre de détention, l’Emir Abd el-Kader, chef déchu de la révolution algérienne est incarcéré avec sa suite en novembre 1848. Plusieurs membres de la suite de l’Emir décèdent pendant leur détention, un mausolée est édifié en leur honneur sur une terrasse du Château en 1853. Le petit-fils de Louis-Philippe Ier entreprend des travaux de restauration sur la Chapelle Saint-Hubert, le logis Charles VIII et la Tour des Minimes. Il rénove ensuite l’aile Renaissance ainsi que la Tour Heurtault.

Pendant la Seconde Guerre Mondiale,

le Château d’Amboise subit d’importants dégâts. Une campagne de restauration est engagée dès 1952. Au cours des siècles le Château subit de nombreuses modifications architecturales, tour à tour, les plus grands rois de France ont apporté leur pierre au magnifique édifice qu’est devenu aujourd’hui le Château royal d’Amboise.