Expérience

Séjour au Manoir des Roches

atypique, confortable et apaisant.

La brume matinale qui remonte du Cher en contrebas se dissipe et le village, typique du Val de Loire, se dévoile au fur et à mesure que le soleil se lève. En face de la champignonnière qui ouvre ses portes et nous propose ses délicieux «pieds bleus», une petite ruelle montant le long du coteau de tuffeau nous mène chez Irina. Elle ouvre le portail et nous découvrons ses chambres d’hôtes nichées dans une demeure unique : le Manoir des Roches. Notre séjour en Sud Val de Loire vient de commencer !

Après un café d’accueil sur la table en bois de la grande salle à manger troglodyte, ma femme et moi prenons possession de la chambre cosy qui a été aménagée dans un ancien grenier. J’ai tout de suite senti que ce lieu était chargé d’histoire. En effet, le Manoir des Roches a été construit en 1548 et a longtemps servi de relais de gardes sur le chemin de Saint-Jacques de Compostelle !

Irina aime partager sa passion du Val de Loire avec ses hôtes. Avec son compagnon Éric, ils ont découvert la région en 2013. Ils voulaient y trouver un lieu unique, absolument dans ce secteur qu’ils adorent. Il leur a fallu 4 ans de recherche pour y parvenir. Ce manoir était idéal pour aller au bout de leur projet et partager cet amour des vieilles pierres et du Val de Loire.

Après des mois de travaux et d’aménagement minutieux, trois chambres de standing ont été créées, dans des styles différents (dont une troglodyte, accessible aux personnes à mobilité réduite), meublées et décorées d’objets anciens chinés dans la région.

L'Heureux Hasard c'est

Les autres passions d’Irina, ce sont la gastronomie et les vins. Elle nous a fait goûter des vins locaux et nous a recommandé beaucoup de choses à faire et à voir autour de ces deux thématiques.

Une table d’hôtes conviviale et gourmande

Dans la courette du manoir, une baie vitrée orientée plein sud nous guide vers la salle à manger où nous partageons une grande table avec les autres résidents. Irina nous a préparé ce soir-là un repas local et bio : en apéritif, des petits fours maison avec champignons et foie gras, des asperges en entrée, du saumon bio accompagné d’une purée de pommes de terre aux truffes, pour le fromage du Selles-sur-Cher et du Valençay, et en dessert, le gâteau aux amandes, spécialité de Montrichard.

Les vins aussi sont locaux, certains même très proches ! Comme par exemple, le très bon Touraine AOC rouge que nous avons dégusté au cours de ce repas.

Une situation géographique idéale !

Pour notre première journée prévue au Zoo de Beauval, Irina nous a préparé un succulent pique-nique dans un beau panier en osier garni de produits locaux et artisanaux. Nous n’avons eu que 20 minutes de voiture à faire pour y aller, c’est vraiment pratique.

Le lendemain, nous sommes allés déjeuner dans la cité médiévale de Montrichard, située à quelques minutes en voiture. Et l’après-midi nous avons eu tranquillement le temps de visiter le Clos-Lucé, dernière demeure de Léonard de Vinci.

Nous avons fait beaucoup de visites et de balades durant notre séjour, et il nous reste encore des choses à découvrir. Nous avons décidé de revenir l’an prochain avec un couple d’amis de Saint-Nazaire !

Romain, ingénieur en réseaux, 32 ans, originaire de Nantes.